LE VISON VOYAGEUR (1990)

vison 4 vison 5De Ray Cooney & John Chapman

Adaptation de Jean-Loup Dabadie

Mise en scène de Claude Dominique

Avec: Jean-Pol Goies, Anne Hotome, Anne-Catherine Huygen, Claudine Nederlandt, Benoit Roels, Valérie Nederlandt, Olivier Nederlandt, André Nederlandt, Fabienne Liénard, Brigitte vison 1Delgoffe & Etienne Sonveaux

Si l’on avais dit à Arnold Crouch au Steve Bodley n’était pas sérieux, l’aurait-il cru ? Non. Les deux associés ont toujours été la gravité même. Pourtant, en ce jour de semaine où l’on entendrait une mouche voler dans Londres, c’est par Steve Bodley que le scandale va arriver.

La sévère maison « Bodley, Bodley & Crouch » est le temple de la haute-vison 2fourrure londonienne. Quand le rideau se lève, Arnold met la dernière main à son chef-d’oeuvre, un manteau qui ferait se pâmer un vison lui-même….

Arnold Crouch ne sait pas encore que cet admirable manteau fera son désespoir, passant d’épaules (nues) en épaules (nues) dans un voyage frénétique et délirant. Car Arnold Crouch est un être pur et propre, égaré dans un monde où la fourberie et la duplicité se le vison 3disputent à la lubricité et à l’adultère.

Sans le vouloir, il sera complice d’une odieuse machination ourdie par son associé Steve Bodley.

Mais la morale veille ! Heureusement, car elle permet aux auteurs de cette comédie folle une succession de coups de théâtre, une série de situations plus renversantes les unes que les autres et un dialogue qui ne laisse aux spectateurs que ce choix: ou mourir de joie ou pleurer de rire….

Spectacle joué à la Ferme de la Ramée de Jauchelette en octobre-novembre 1990

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *


*