Qui sommes nous ?

essai logo 1C’est lors d’une joyeuse soirée d’anniversaire en septembre 1983 chez Claude Dominique que tout a commencé…Jean-Pol Goies et Nathalie Systermans décident ce soir là de poser les jalons d’une troupe de théatre qui montera en mai 1984 son premier spectacle: « l’oeuf à la coque » de Marcel Franck

Dès septembre 1983, les répétitions commencent dans le grenier de la cure de Malèves… »La Compagnie du Grenier »était née..

En décembre, Claude Dominique qui jusque là était à l’écart du travail, vient rendre visite à l’occasion d’une répétition. En voyant les comédiens travailler, il s’exclame: »..Mais, mes enfants, vous savez que vous ne jouez pas une tragédie…!!! Et dès ce jour là, il encadre le travail et dirige les répétitions avec la justesse, la psychologie et la compétence d’un professionnel.

La pièce sera jouée dans une dépendance de la Ferme du Château à Malèves, puis à Jauche et à Evere.

Entre 1984 et 1987, la troupe entre dans un temps de léthargie. Ce sont Valérie et Olivier Nederlandt qui la réveillent en juin 87. On décide alors de monter « J’y suis, j’y reste » qui sera joué en octobre 1988 dans le grenier de la cure de Malèves puis en mars 1989 à « La Petite Ecole » de Malèves.

Dès ce moment, il devient urgent de trouver un gîte plus grand et plus sécurisant pour les spectacles de la Compagnie.

Béatrice et Joachim Schaeffer les accueillent à la Ferme de La Ramée à Jauchelette dont ils étaient alors les propriétaires.

Dans le grenier inemployé, l’espace est créé, le rideau est supendu et en quelques semaines grâce à de nombreux bénévoles tout est prêt et les trois coups peuvent retentir!

Après quelques années à fouler les planches de ce magnifique lieu, la troupe se voit contrainte de trouver un autre lieu, la Ramée ayant été revendue. Ils sont alors accueillis à Jodoigne, dans la salle des rendanges et poursuivront leur route ensuite à la salle des Aubépines à Perwez jusqu’en novembre 2006.

Durant toutes ces années la troupe présente une vingtaine de pièces au public, de plus en plus nombreux. Parmi ces pièces citons entre autres: « J’y suis, j’y reste », « Le vison voyageur », « Le noir te va si bien », « Interdit au public », « Tailleur pour dames », « les Femmes savantes », « Marie Stuart », « L’Alouette », « Monsieur chasse », « Le saut du lit », « La soupière », « A vos souhaits », «  La Souricière », « Espèces menacées »,…

le 25 février 2008, Claude Dominique, le metteur en scène de la troupe nous a quitté. Un an et demi plus tard, la compagnie du Grenier décide de reprendre le chemin de la scène en proposant « Black Comedy » de Peter Shaffer dans une mise en scène de Claude Enuset, investissant par la même occasion un lieu totalement remis à neuf: le Foyer Culturel de Perwez.

S’ensuivent alors deux nouvelles créations : « Musée Haut Musée Bas » de Jean-Michel Ribbes et l’année suivante, en 2011, « Le Système Ribadier » de George Feydeau.

En 2012, la Compagnie du Grenier fait une nouvelle pause et nous revient en 2016 plus en forme que jamais avec cette pièce hilarante de Danièle Navarro et Patrick Haudecoeur « Thé à la Menthe et t’es citron », Molière 2011 du meilleure spectacle d’humour……