BLACK COMEDY ( 2009)

_JJC5980de Peter Shaffer

Adaptation et mise en scène de Claude Enuset

Assistanat: Véronique De Knoop

leJJC5984Avec: Yvan Aufort, Roland de Ghellinck, Jean-Pol Goies, Claudine Nederlandt, Valérie Nederlandt, Paquita Pino, Charles Raskin & Guy Stenier

Bradley Miller, artiste leJJC5985d’avant-garde attend, en compagnie de sa petite amie Carol,

deux visites importantes : celle de Bamberger, un milliardaire qui pourrait le tirer de leJJC5974l’anonymat et lui assurer un avenir prometteur et celle du Colonel, son éventuel futur beau-père. Afin de les impressionner, il échange son mobilier miteux contre celui d’Harold, leJJC5992son voisin antiquaire, à son insu. Mais ce scénario, élaboré avec tant de soin, va être totalement modifié par une panne de courant.

Ainsi plongé dans le leJJC6000noir, l’appartement de Bardley va devenir la scène d’une série de quiproquos et de scènes cocasses avec la venue entre autres de Miss Furnival, la vieille fille du dessus ou celle de Cléa, son ex-fiancée.

Cette farce de Peter Shaffer, adaptée par Claude Enuset tient donc son originalité dans cette providentielle panne de courant. Car il s’agit bien entendu d’un noir de convention, comme inversé.

Les personnages sont plongés dans le noir mais le public, lui, peut tout voir !

Spectacle joué au Foyer Culturel de Perwez du 13 au 22 novembre 2009

La presse en a parlé

L’AVENIR

PERWEZ

Black Comedy de Peter Schaffer

Jean-Paul Goies et Nathalie Systermans ont créé en 1983 la Compagnie du Grenier… dans le grenier de la cure de Malèves. Après de nombreux spectacles (Tailleur pour dames, J’y suis j’y reste, Les Femmes Savantes, Marie Stuart,, La Souricière, …..) à la cure et dans d’autres endroitsde la région, la compagnie pose aujourd’hui ses pénates dans la nouvelle et magnifique salle du Centre culturel de Perwez . Black Comedy est une comédie de Peter Schaffer, adaptation et mise en scène de Claude Enuset, qui se passe dans le noir à cause d’une panne d’électricité. Mais c’est un noir de convention, comme inversé, en somme, un négatif. Lidée est excellente et surtout très scénique. Naturellement, c’est ce noir qui éclairera les personnages et qui sera à l’origine de nombreux quiproquos. Il fallait la conjuration d’un jeune auteur anglais et des meilleurs spécialistes du vaudeville pour réussir ce tour d’humour.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *


*